• 191014vueforet

À propos

La Forêt Montmorency, c'est l'Université Laval en pleine nature, à quelque cent kilomètres du campus principal! C'est un laboratoire de recherche et d'enseignement unique dans le biome boréal, accessible aux étudiants, professeurs et chercheurs de l’Université Laval.  Aussi ouvert à toutes les autres institutions d’enseignement et de recherche du monde entier, elle accueille le public pour certaines activités dans la cadre de sa mission.

La Forêt Montmorency est soumise depuis 1964 à un aménagement forestier qui vise à produire du bois pour répondre aux besoins de la société en matériaux durables, pour les générations actuelles et futures, tout en maintenant les autres ressources de la forêt et en conservant la biodiversité. Couvrant une superficie de 397 km2, elle est la plus grande forêt d'enseignement et de recherche au monde. Elle représente plus de 50 ans de recherches et d'expériences pour l’amélioration des sciences forestières. 

En plus du territoire forestier, chercheurs, étudiants, professeurs et enseignants peuvent aussi avoir accès à des espaces de laboratoire et de travail.

Mission

La Forêt Montmorency est une forêt d’enseignement et de recherche au sens de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (LATF, L.R.Q. chapitre A-18.1), dont l’existence permet de favoriser l’enseignement pratique et la recherche appliquée en foresterie et en aménagement durable des forêts. Riche de son expérience de plus de 50 ans, faisant d’elle la plus vieille forêt d’enseignement et de recherche au Québec, la Forêt Montmorency constitue notamment le lieu de formation privilégié pour les futurs ingénieurs forestiers de l’Université Laval.

Historique

En 1964, l’Université Laval a été pourvue d’une forêt où les professeurs pourraient donner des cours pratiques de sylviculture, d’aménagement forestier, de protection et d’exploitation forestière ainsi que s’adonner à des travaux de recherche. Ainsi, un contrat d’affermage conclu entre l’Université Laval et le Gouvernement du Québec autorise l’Université à conduire, sur un territoire totalisant 66 km2, des activités d’enseignement et de recherche, particulièrement dans les sciences forestières et géodésiques, biologiques, piscicoles et cynégétiques. Le territoire en question détient le statut de forêt d’enseignement et de recherche au sens de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier (L.R.Q., chapitre A-18.1), et se nomme la Forêt Montmorency. 

Un premier plan d’aménagement de la Forêt Montmorency a été rédigé en 1966. Il a fait l’objet d’une révision en 1976, en 1988 et en 2014. Remplaçant le plan général selon les concepts de l’ancien régime forestier, la révision de 2014 a pris la forme d’un plan d’aménagement forestier intégré tactique (PAFI-T), élaboré selon les exigences du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, puis bonifié de manière à inclure certaines particularités propres au statut de forêt d’enseignement et de recherche.  

Le Forestier en Chef détermine la possibilité forestière du territoire, soit le volume maximum des récoltes annuelles que l’on peut prélever à perpétuité, sans diminuer la capacité productive du milieu forestier. L’exercice se fait en collaboration avec le comité scientifique et d’aménagement de la Forêt Montmorency, qui participe activement à l’élaboration des stratégies d’aménagement et du zonage du territoire. 

En juillet 2012, le ministère des Ressources naturelles, maintenant nommé le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, annonçait la concrétisation d’un projet d’agrandissement de la Forêt Montmorency, la faisant officiellement passer de 66 km2 à 397 km2 en 2014. Un nouveau plan d’aménagement forestier intégré tactique est en cours d’élaboration pour la superficie totale du territoire.

Avis aux chercheurs, professeurs et étudiants

TRANSPORT DE BOIS À COMPTER DU LUNDI 22 JUIN

SOYEZ PRUDENTS!

Les véhicules emprunteront, entre autres, le chemin du Raccourci et le Chemin du Sault. Il est primordial de s’annoncer par radio-émetteur de type CB (canal 10) à tous les kilomètres, aux endroits à risque, avant un dépassement, à l’approche des ponts à une voie, lors d’arrêts d’urgence et pour informer les autres conducteurs des situations à risques. Nous vous rappelons que les camions ONT PRIORITÉ DE PASSAGE.


Merci pour votre collaboration!

OK